Yvon LE MAHO

Des robots pour percer les secrets des manchots

Le Background d’Yvon LE MAHO

La multiplicité des innovations développées par les animaux et les végétaux pour s’adapter aux environnements les plus variés de notre planète, souvent dans des conditions extrêmes, me fascine. A 71 ans, j’ai parcouru le monde pour étudier les animaux aussi bien dans les environnements polaires que tropicaux. J’ai lancé deux grands programmes de recherche, il y a près de 50 ans sur les manchots antarctiques en hivernant en Terre Adélie et il y a une vingtaine d’années en Guyane sur les tortues marines, programmes qui sont poursuivis par mes élèves. Depuis 1990 je cherche à innover dans de nouvelles technologies qui permettent de développer nos connaissances sur les animaux dans leur milieu naturel tout en réduisant la perturbation induite par l’homme.

L’Histoire d’Yvon LE MAHO

Je suis né en Normandie, dans une petite ville du Pays de Caux. Le choc de ma vie a été à l’âge de 5 ans quand mes parents m’ont amené visiter un parc animalier situé à Clères, près de Rouen. Antilopes et grues couronnées y évoluent dans un magnifique parc qui entoure un château de la Renaissance. Par la suite, j’ai découvert l’archéologie et j’aurais pu aussi me lancer dans cette voie, car reconstituer notre histoire me passionne également. Mais le monde animal me fascinait trop et parcourir notre planète pour explorer les contrées les plus sauvages m’attirait. C’est la rencontre avec un grand professeur du Muséum qui décida de la suite… Mes études universitaires à Paris me permirent de fréquenter les laboratoires du Muséum National d’Histoire Naturelle et d’accompagner des chercheurs en Asie ou en Afrique en réparant les pneus des véhicules. Et puis ce fut la Terre Adélie…

Résumé du TEDxTalk

Les nouvelles technologies nous aident à explorer l’espace. Pourquoi pas également à comprendre le monde qui nous entoure ? Je m’intéresse plus particulièrement aux espèces qui vivent dans les conditions de froid les plus extrêmes de notre planète: les manchots antarctiques. On n’a pas encore pu déterminer comment sont structurées et fonctionnent leurs colonies. Car en raison de la perturbation il est impensable pour l’homme de circuler dans ces colonies pour comprendre comment les individus se localisent et interagissent en fonction de leur identité, de leur histoire et de leur expérience. J’ai donc eu l’idée de développer des robots qui le font à notre place, un vrai challenge car dans certains cas il faut les camoufler pour qu’ils soient acceptables pour les vrais manchots…

Le Portrait Chinois d’Yvon LE MAHO

Mes passions…

Découvrir le monde sauvage, me battre pour le protéger

Ma devise…

S’accrocher et tenir bon

Si j’étais un animal …

L’aigle

Si j’étais un objet…

Une montagne

Mon super-pouvoir …

De chercheur: élucider les mécanismes du vivant

Mon péché mignon …

Le chocolat noir et la noix de coco

Le prochain truc taré que je vais faire …

Jeûner une dizaine de jours (mais ce n’est pas si taré)

Mon moment préféré …

Le retour à la maison après un long voyage