Redécouvrez Isabelle Calmels en vidéo à TEDxAnnecy 2017

La curiosité fait partie de notre nature humaine. Enfants comme adultes, nous sommes tous doués de curiosité.  Elle s’exprime parfois avec beaucoup d’enthousiasme, beaucoup d’élan, et parfois se repose, reste en suspens. Comme des vagues, d’abord grandes et puissantes puis douces et calmes. Notre curiosité nous nourrit. Il est donc important de préserver notre capacité à être curieux. Lors du TEDxAnnecy 2017, Isabelle Calmels nous expliquait comment conserver notre “mode chercheur” grâce à la fabrication de l’hormone de l’amour et de l’attachement : l’ocytocine.

Isabelle Calmels nous parle d’ocytocine à TEDxAnnecy 2017

Isabelle Calmels est sache-femme, maman et consultante en parentalité. On peut dire que les enfants, elle connait bien. Pourtant, elle ne cesse de se poser mille et une questions sur sa relation avec ses enfants ou sur ses émotions. Quand ces interrogations surviennent, elle enfile sa casquette de chercheur et part à la recherche de réponses.

Sa curiosité lui a fait découvrir une hormone qu’elle se plait à nommer “le secret des humains”. Cette hormone, c’est l’ocytocine. Elle est sécrétée naturellement par le corps humain et elle favorise un sentiment de confiance, de sécurité, de repos, de guérison. Dans notre société où nous sommes souvent confrontés à une importante pression sociale, que ce soit au travail, à l’école ou dans un cercle privé, elle est indispensable : En effet, elle permet de résister au stress, de trouver en nous de nouvelles ressources pour relever les défis du quotidien. Elle nous aide à équilibrer notre balance interne entre notre besoin en adrénaline (relever des challenge, découvrir l’inconnu…) et nos besoins de repos, d’attachement social, d’amour.

Pourquoi appeler cette hormone “le secret des humains” ? Pour la simple raison que l’homme peut la fabriquer sans limite ! Plus il en sécrète plus il disposera de récepteur à l’ocytocine (… et plus il pourra en fabriquer davantage !). La recette de fabrication est simple : se faire plaisir, donner des câlins aux personnes qu’on aime, recevoir un regard positif inconditionnel, se rappeler de bons souvenirs, jouer, explorer, se sentir valorisé même lorsqu’on fait des erreurs… Toutes ces petites attentions remettent de l’ocytocine dans notre vie et nous permettent de corriger notre déséquilibre entre stress et repos.

 

 

 

Retrouver notre “mode chercheur”

Quand notre corps est rempli d’ocytocine une phase de repos lui sera nécessaire pour intégrer cette énergie. Mais une fois détendu, comblé, relaxé ce sera le moment idéal pour activer notre “mode chercheur” et laisser libre cours à notre curiosité. En activant son mode chercheur, Isabelle Calmels a trouvé de réponses pour mieux comprendre ses enfants et adopter avec eux une relation plus souple et avec moins de stress. Aujourd’hui, elle accompagne des parents et des professionnels à retrouver leur “mode chercheurs” pour mieux se comprendre eux-même et mieux comprendre leurs enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *